Comme chaque année, nous voici arrivés à la période de la grande opération de collecte de l’association des Restaus du cœur qui se déroulera dans les magasins du 6 au 8 mars.

Pâtes, riz, conserves, produits d’hygiène et pour bébés… l’association avait collecté plus de 8.900 tonnes de denrées en 2019.

Mais les organisateurs prévoient déjà que cet objectif sera difficile à tenir cette année. La cause  ? Le Coronavirus.

Le secrétaire général de l’association, Philip Modolo craint une baisse des dons et déclare à l’AFP « on connaîtra des difficultés notamment du fait de l’approvisionnement des magasins ».

Bien sûr, ces derniers jours, certains rayons de supermarchés ont été pris d’assaut par les clients en raison de craintes liées au coronavirus. Mais il n’est heureusement, pour l’instant, pas question de pénurie.

Pour les Restaus du cœur, par exemple, seuls une cinquantaine de magasins sur les 7000 qui participent à l’opération dans toute la France ont dû annuler leur participation faute d’approvisionnement.

Les Français mobilisés

De plus, lorsqu’il s’agit de se mobiliser face à l’urgence, virus H1N1, catastrophes naturelles… les Français répondent présents.

Même s’ils décident de limiter leur venue dans les magasins, ils trouveront toujours une façon de soutenir la cause qui leur tient à cœur.

Du côté des bénévoles qui doivent assurer la collecte des Restaus du cœur par exemple, après certaines « inquiétudes », les 80.000 personnes prévues seront bien présentes.

Pour les dons en nature, il y aura même des aides supplémentaires. Comme les 9 tonnes de denrées initialement prévues pour le semi-marathon de Paris qui, à la suite de son annulation, seront redistribuées à des associations dont… les Restaus du cœur.

Adapter sa stratégie de collecte

Et n’oublions pas que parallèlement au lancement de la collecte, le concert des Enfoirés devrait rapporter en moyenne, 18 millions d’euros. Ceux qui n’auront pas pu donner en magasin, pourrons donc le faire devant leurs écrans et par téléphone.

L’occasion pour l’association de collecter les adresses des généreux donateurs qu’ils rencontrent habituellement en magasin, sans avoir toujours la possibilité de les recontacter, et de les intégrer à leur base de données pour mieux les remercier et les fidéliser par la suite.

C’est pour cela, qu’il est essentiel d’adapter sa stratégie marketing, de collecte de fonds et de communication, à chaque nouvelle situation.

© ARMAE – Agence de marketing, communication et collecte de fonds – Fundraising

Diffusez, partagez :
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial