En 2019, 629 millions d’euros ont été collectés sur les plateformes de financement participatif en France. C’est 56 % de plus qu’en 2018  ! De quoi démontrer aux mauvaises langues que le crowdfunding n’est pas mort.

Oui, mais ce n’est pas si simple  !

Les montants collectés pour les projets varient beaucoup en fonction du type de crowdfunding  : le don classique, le crowdequity ou investissement, le crowdlending ou prêt participatif. 

Les plateformes de prêt ont ainsi collecté 508 millions d’euros avec une hausse de 82 % par rapport à 2018. Ce sont clairement elles qui font remonter la moyenne  !

Alors que les sites de don sont, eux, toujours en perte de vitesse. Ils enregistrent un nouveau recul de 2,5 % des fonds collectés en moins par rapport à 2018. Pour un montant total de 79,6 millions d’euros tout de même.

Mais là encore, il est intéressant de constater que l’écart se creuse rapidement selon les projets.

Ceux financés par le don sans récompense ont, par exemple, collecté des montants beaucoup plus faibles, avec une moyenne de 2 604 d’euros. Loin derrière les 5 942 d’euros de don moyen pour les dons avec récompense.

Concernant la répartition géographique des fonds collectés, sans surprise, l’Ile-de-France arrive en tête du podium avec 34,6 % des montants. L’Auvergne Rhône-Alpes suit avec 14 % et la Nouvelle-Aquitaine avec 10,3 %. Une répartition en cohérence avec la cartographie des fichiers donateurs des moyennes et grandes associations françaises.

Des chiffres qui ont de quoi réjouir les porteurs de projets. Ils confirment en effet que les projets bien montés, clairs, structurés et prévoyant un retour pour le donateur ou l’investisseur et ciblant le bon public ont encore un bel avenir devant eux grâce au crowdfunding.

Sources  : Baromètre de Mazars et Financement Participatif France (FPF) 2019-2020

© ARMAE – Agence de marketing, communication et collecte de fonds – Fundraising

Diffusez, partagez :
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial